Conseils TOEIC

17 conseils TOEIC pour être prêt à passer l'examen

Fixez-vous un objectif

Vous avez donc décidé de passer le test TOEIC. Félicitations ! Voici donc une liste de conseils TOEIC qui vous seront utiles lors de la préparation au TOEIC. La première chose à faire est de vous fixer un objectif. Si vous passez le test pour postuler à un emploi ou pour valider un diplôme, renseignez-vous sur le niveau de compétence requis (score).

Choisissez un objectif réalisable, soyez concret. N’oubliez pas que vous pouvez passer l’examen aussi souvent que vous le voulez si vous n’avez pas d’objection à payer les frais.

Avant de commencer à étudier pour le test, assurez-vous de bien comprendre le format de chaque section. Vous serez mis à l’épreuve sur vos capacités d’écoute et de compréhension écrite. En vous exerçant en faisant des tests pratiques, vous vous familiariserez avec le TOEIC. 

Élaborer un plan d’étude

Vous pouvez réserver votre date de passage du Test TOEIC, cela dit méfiez vous de la procrastination qui est l’une des principales raisons pour lesquelles les étudiants échouent au test TOEIC. Il faut absolument rester concentré et commencer à réviser à l’avance selon le niveau que vous avez. 

Chez Pôle Prépa, nous vous donnons des conseils TOEIC afin de vous mener vers la réussite. Aussi, chez nous il vous est possible de passer un test pour connaître votre niveau ainsi qu’un Test Blanc. Afin d’obtenir les meilleurs résultats, nous vous conseillons de fusionner le travail personnel ainsi qu’une prépa de qualité. Assurez-vous de choisir un manuel de TOEIC avec des réponses explicatives, chez Pôle Prépa nous le faisons pour vous. 

Faites la Prépa avec un ami et engagez-vous à étudier ensemble à l’intérieur et à l’extérieur de la prépa.

Étudier à la même heure tous les jours est un excellent moyen d’améliorer votre score. 

Divisez votre temps de révision

Chaque section vaut un certain nombre de points. Ne passez pas trop de temps à étudier une section. Beaucoup d’étudiants commettent l’erreur d’étudier la section qu’ils apprécient le plus. C’est sur cette section que vous devriez passer le moins de temps.

Vous pourriez diviser votre semaine d’étude en vous concentrant sur une certaine section chaque jour. Rappelez-vous que si vous pratiquez la partie VII le dimanche (40 questions à l’examen), vous devrez peut-être étudier deux fois plus longtemps que le lundi si vous vous concentrez sur la partie I (20 questions à l’examen).

Construisez un vocabulaire solide

Une autre raison pour laquelle les étudiants échouent au TOEIC est qu’ils ont un vocabulaire très limité. Le jour où vous décidez de passer le test TOEIC utilisez un carnet d’adresses, et gardez une trace de tous les nouveaux mots que vous apprenez en cours de route. Il n’est pas utile d’étudier les listes de vocabulaire. Vous ne vous souviendrez que des mots que vous avez vus dans leur contexte. Pour chaque entrée, écrivez le mot et utilisez-le dans une phrase. À la fin de chaque semaine, vous devriez écrire une courte lettre ou une composition en utilisant autant de mots que possible. Utiliser un dictionnaire papier peut également aider a la mémorisation car vous faites l’effort de chercher le mot. Gardez à l’esprit que le test TOEIC a un thème d’entreprise. Vous devriez étudier le vocabulaire des sujets tels que ceux des voyages, de la banque, de la santé, des restaurants, ainsi que de l’administration, etc. Vous devrez aussi apprendre des expressions idiomatiques de tous les jours.

Isolez vos points faibles

Après avoir étudié le TOEIC pendant un certain temps, vous découvrirez quelles sont les parties qui vous posent le plus de problèmes. Vous voudrez peut-être changer la façon dont vous partagez votre temps. Il y a certains points de grammaire qui posent problème à de nombreux élèves. Si vous suivez un cours de TOEIC chez Pôle Prépa, demandez à votre professeur d’appuyer sur les points pas encore assimilés. 

Eliminez les distracteurs

Le prochain conseil TOEIC que nous vous donnons est de se méfier des mauvaises réponses. Dans chaque question du TOEIC, il y a au moins deux distracteurs (mauvaises réponses que l’auteur du test utilise pour vous piéger). Il est beaucoup plus facile de choisir la bonne réponse lorsque vous n’en avez que deux. (Le troisième choix est souvent impossible et facile à repérer.) Il existe de nombreux types de distracteurs tels que des sons similaires, des homonymes, des mots répétés, etc. Pendant que vous étudiez, dressez une liste de distracteurs. Lorsque vous les rencontrerez, vous pourrez les éliminer plus facilement.

En dernier recours devinez!

Le jour du test, si vous ne connaissez pas la réponse et que vous avez éliminé tous les distracteurs possibles, ne laissez pas l’espace vide. Il est fort probable que vous n’aurez pas le temps de revenir à cette question. Vous avez encore 25% de chances d’obtenir la bonne réponse si vous devinez. Si vous êtes sûr qu’une ou deux des réponses sont incorrectes, vous avez encore plus de chances d’avoir raison !

Savoir gérer son temps

Lorsque vous faites des tests de pratique, chronométrez vous. Vous devrez apprendre à travailler efficacement. Le jour du test, soyez particulièrement prudent dans la section de lecture. Vous aurez 75 minutes pour remplir les parties V, VI et VII. Beaucoup d’élèves passent trop de temps sur la section V ou VI parce qu’ils trouvent que c’est la plus difficile. Ne passez pas plus de 30 minutes sur les deux premières parties. La partie VII vous prendra au moins 40 minutes et elle vaut beaucoup de points, surtout si vous la trouvez plus facile.

Ecoutez rapidement

Lorsque vous étudiez pour le test TOEIC, ne prenez pas l’habitude de rembobiner la bande. Le jour du test, vous n’aurez aucun contrôle sur la vitesse de la section de compréhension orale. Vous n’aurez même pas le temps de réfléchir très longtemps entre les questions. Si vous ne connaissez pas la réponse, procédez par élimination et continuez à suivre. Ne retournez pas sur les autres questions lorsque vous attendez qu’une autre question commence, afin de rester concentré au maximum.​

Lisez à haute voix

Lire à haute voix vous aidera à mieux écouter et à mieux comprendre la lecture. Afin de comprendre l’Anglais le plus rapidement, il est important que vous compreniez le rythme de la langue. Lisez des manuels, des brochures, des journaux et même des romans pour enfants. Vous pouvez même vous enregistrer afin de vous réécouter.

Utilisez les médias

Continuons notre liste de conseils TOEIC. L’une des meilleures façons de se préparer au TOEIC est d’étudier l’Anglais en conditions réelles. Regarder la télévision, écouter des émissions radio, lire des journaux et des magazines. Portez une attention particulière aux annonces, aux lettres, aux bulletins météo et de circulation, aux coupons et aux annonces spéciales. Faites-le avec un ami et écrivez des questions auxquelles chacun pourra répondre. C’est une excellente façon de pratiquer vos questions d’information (wh-questions). C’est aussi un excellent moyen d’apprendre les expressions idiomatiques courantes. 

Echangez avec un anglophone

Si vous connaissez un anglophone natif qui serait intéressé d’apprendre le Français, faites un échange d’une ou plusieurs heures par semaine en utilisant l’Anglais, ainsi vous apprendrez beaucoup de nouveaux mots et d’expressions en Anglais à chaque session. Vous forcer à enseigner une langue à quelqu’un vous aidera aussi à comprendre les règles grammaticales de l’Anglais, c’est l’un des meilleurs exercices pour parfaire son Anglais.

Tenez un journal en anglais 

Tenir un journal n’a pas à être un compte rendu de vos activités quotidiennes. Vous pouvez écrire n’importe quoi dans votre journal, par exemple comment vos études avancent, quel est votre nouveau mot préféré et pourquoi, ou comment se déroule votre formation chez Pôle Prépa. Si vous étudiez le TOEIC avec un ami, dressez une liste de sujets d’écriture pour chacun. Vous pourriez décider d’écrire un paragraphe trois fois par semaine. Demandez à votre ami d’essayer de trouver vos erreurs. Trouver les erreurs d’écriture de votre partenaire est une excellente pratique pour les parties V et VI.

Posez des questions

N’hésitez jamais à poser beaucoup de questions. Les conseils TOEIC sont toujours bons à prendre. Dans une classe de TOEIC, tous les étudiants bénéficieront de votre question et en individuel c’est encore plus avantageux car le professeur vous est particulièrement dédié ! So don’t worry!

Si vous ne comprenez pas quelque chose, comme les conditionnels, vous pouvez perdre dix points à un examen du TOEIC. Un professeur n’est pas toujours disponible, mais les élèves sont partout ! Parfois, d’autres élèves peuvent vous aider avec un problème de grammaire ou autre parfois à la hauteur d’un professeur.

Ne bachotez pas !

Vous ne devez jamais bachoter (étudier très fort en peu de temps) la nuit ou même une semaine avant le test TOEIC. Il y a tant à apprendre quand on étudie le TOEIC. La dernière semaine devrait être consacrée à la révision et à la pratique plutôt qu’à l’apprentissage de nouvelles choses. Veillez à dormir suffisamment la veille du test. Le jour du test, prenez un bon repas et détendez-vous pendant quelques heures avant de vous rendre au centre de test. Prévoyez de vous récompenser lorsque le test sera terminé ! 
Si vous vous sentez stressé à l’idée de passer le TOEIC, n’attendez pas trop de vous-même. Comme tout dans la vie, l’équilibre est la clé. Rappelez-vous que vous faites de votre mieux. Avant le test, prenez de grandes respirations et rappelez-vous que vous pouvez toujours améliorer votre score en quelques mois. Entre l’écoute et la lecture, reprenez quelques respirations profondes pour vous reconcentrer.

Fermer le menu